Dubaï - enfants esclaves

Publié le par Underground.connection

L'émir de Dubaï et son frère poursuivis pour esclavage

 
La justice américaine a ouvert mercredi une procédure contre l'émir de Dubaï et son frère, les accusant d'avoir réduit en esclavage quelque 30.000 enfants ces 30 dernières années, afin de les utiliser comme jockeys dans des courses de chameaux, selon des avocats. L'acte d'accusation, qui se fonde sur les lois internationales interdisant l'esclavage et le travail des enfants, met en cause l'émir de Dubaï et vice-président des Emirats arabes unis, Cheikh Mohammad ben Rached Al-Maktoum, son frère Cheikh Hamdan ben Rached Al-Maktoum, ainsi que d'autres responsables.

Ils sont poursuivis pour "enlèvement et trafic d'êtres humains présumés concernant des milliers de jeunes garçons", originaires du Bangladesh, d'autres pays d'Asie du Sud, et du Soudan, a expliqué le cabinet d'avocats américain Motley Rice LLC. L'accusation précise que "des garçons parfois âgés de deux ans ont été volés à leur famille, sortis de leur pays et retenus avec brutalité dans des camps d'entraînement aux courses de chameaux un peu partout aux Emirats arabes unis".

Certains enfants auraient également été victimes de sévices sexuels, auraient subi des injections d'hormones pour ne pas grandir et auraient même été affamés afin de rester légers, ajoute l'acte d'accusation. Les accusés sont poursuivis à Miami car ils possèdent une propriété en Floride, notamment un ranch dans le centre de cet Etat du Sud-Est.

Le recours à des enfants pour les courses de chameaux est en principe interdit par la loi depuis 1993 aux Emirats arabes unis. Mais cette interdiction est fréquemment contournée à l'occasion de courses privées organisées par de riches cheikhs.

Publié dans Humanitaire

Commenter cet article